Falihery Rakotomavo1, Harimalala Rakotonirina1, Daniella Rakotoniaina2, Nasolotsiry Raveloson1 

1: USFR Soins Intensifs et Réanimation Médicale, Hôpital Universitaire Joseph Raseta Befelatanana, Antananarivo, Madagascar. 2: USFR Cardiologie, Hôpital Universitaire Joseph Raseta Befelatanana, Antananarivo, Madagascar. Correspondance: Falihery Rakotomavo Tel: 261 32 71 300 42. E-mail: falyrakotomavo8@gmail.com

Résumé

Objectif : Déterminer les caractéristiques épidémio-cliniques et évolutives des syndromes coronariens aigus observés dans l’Unité des Soins Intensifs du Service des Soins Intensifs de l’Hôpital Universitaire Joseph Raseta Befelatanana, Antananarivo. Méthodologie : Il s’agit d’une étude rétrospective réalisée dans ce service durant la période allant du 1er Janvier 2008 au 31 Décembre 2010, incluant tous les patients ayant eu comme diagnostic de sortie un syndrome coronarien aigu et dont les dossiers étaient complets. Résultats : Il y avait 40 patients retenus dont l’âge était de 60,20 +/- 11,12 ans. Une légère prédominance masculine était notée (53 %). La précordialgie constituait le principal signe fonctionnel évoqué (78 %) et 40 % des patients avaient une classe Killip élevée à l’examen clinique. A l’électrocardiogramme, la topographie de l’infarctus était surtout postéro-diaphragmatique (33 %) et antérieure étendue (22 %). La troponine était élevée chez 90 % des malades. Le diagnostic d’infarctus du myocarde avec sus-décalage de ST était posé dans 73 % des cas, d’infarctus du myocarde sans sus-décalage de ST dans 17 % et d’angor instable dans 10 %. Les principales complications étaient le choc cardiogénique (20  %) et l’œdème aigu du poumon (10  %). Le taux de mortalité brut était de 23 %. Conclusion : Le syndrome coronarien aigu est associé à une mortalité élevée. Dans notre pays où les moyens thérapeutiques sont limités, la prévention des risques cardio-vasculaires reste la mesure la plus efficace contre le développement de cette maladie.

Mots clés : Syndrome coronarien aigu. Infarctus du myocarde. Soins intensifs. Troponine.

Abstract

Objective: To determine the epidemiological characteristics and the evolution of acute coronary syndromes observed in the Intensive Care Unit of the Joseph Raseta Befelatanana University Hospital, Antananarivo. Methodology: This is a retrospective study from January 1st, 2008 to December 31, 2010, including all patients diagnosed with acute coronary syndrome and whose records were complete. Results: There were 40 selected patients aged of 60,20 +/- 11,12 years. A male predominance was noticed (53 %). Chest pain was the primary functional sign (78 %) and 40 % of patients had a high Killip class on clinical examination. At the electrocardiogram, the infarction topography was mainly posterior (33 %) and anterior (22 %). Troponin was high in 90 % of patients. Myocardial infarction with ST-segment elevation was diagnosed in 73 % of cases, myocardial infarction without ST-segment elevation in 17 % and unstable angina in 10 %. Major complications were cardiogenic shock (20 %) and acute lung edema (10 %). Global mortality rate was 23 %. Conclusion: Acute coronary syndrome is associated with a high level of myocardial infarction and a high mortality. In our country where therapeutic resources are limited, the prevention of cardiovascular risks remains the most effective measure against the development of this disease.

Key words: Acute coronary syndrome. Myocardial infarction. Intensive care. Troponin.

Lire l’article complet