Kouacou Maurice1, Demine Blaise1, Ouédé Raphael1, Kohou Landry2, Kendja Flavien1, Coulibaly Adama3, Tanauh Yves1.

1 : Service de Chirurgie Thoracique, Institut de Cardiologie d’Abidjan. 2 : Service d’Anesthésie-Réanimation, Institut de Cardiologie d’Abidjan. 3 Service de Chirurgie Digestive, CHU de Yopougon, Abidjan. Correspondance : Kouacou Maurice, Institut de Cardiologie d’Abidjan BP V206, Abidjan, (Côte d’Ivoire). Tél : (225) 07 78 90 56. Email : kouacoum@gmail.com

Résumé :
Objectif : Rapporter les résultats de la prise en charge chirurgicale de 7 fistules œsopleurales iatrogènes. Patients et Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective de Janvier 1995 à Décembre 2016, concernant 7 patients opérés dans le service de Chirurgie Thoracique de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan. Il s’agissait de 4 femmes et 3 hommes d’un âge moyen de 37, 4 ans (extrêmes de 14 et 77 ans). Dans tous les cas, la fistule œsopleurale est survenue au cours d’une tentative d’extraction endoscopique de débris alimentaires enchâssés dans la paroi œsophagienne. Le diagnostic de fistule a été fait en moyenne 18 jours après l’endoscopie œsophagienne (extrêmes de 1 et 43 jours). Les tableaux cliniques étaient représentés par un pyothorax (2 cas), un pneumothorax (1 cas),un pyopneumothorax (4 cas). Six patients présentaient des signes de dénutrition précoce. La prise en charge en Chirurgie Thoracique a consisté en : un drainage pleural d’urgence, une exclusion de l’oesophage, la pose d’une sonde nasogastrique d’aspiration, une antibiothérapie de couverture à large spectre, la réalisation d’une jéjunostomie (6 cas) ou gastrostomie (1 cas) pour la continuité de l’alimentation. Après correction des troubles métaboliques, une thoracotomie de propreté associée à une décortication pleurale et à la fermeture directe de la fistule a été pratiquée (5 cas). Résultats : La réexpansion pulmonaire était complète dès le premier jour post opératoire. Le liquide de drainage pleural < 50 mL /d et stérile au bout de 14 jours en moyenne. L’alimentation orale a été autorisée au 21ème jour en moyenne, sous surveillance stricte de l’aspect du liquide pleural. La sonde de jéjuno ou gastrostomie d’alimentation a été retirée en moyenne après 29 jours et le drain pleural après 18 jours. La morbidité a été marquée par deux cas de suppuration pariétale. La mortalité a été nulle. La durée moyenne d’hospitalisation était de 46 jours (extrêmes de 24 et 65 jours). Conclusion: Les fistules œsopleurales iatrogènes sont des affections gravissimes. Leur prise en charge chirurgicale peut être rendue difficile par le retard du diagnostic. Toutefois la mise en place d’un protocole strict médico-chirurgical a permis de bons résultats malgré une longue hospitalisation.
Mots clés : Fistules œsopleurales. Pyothorax. Thoracotomie.

Abstract
Objective: To report the results of surgical management of 7 iatrogenic esopleural fistulas. Patients and Methods: This is a retrospective study from January 1995 to December 2016, involving 7 patients operated in the thoracic surgery department of Institut de Cardiologie d’Abidjan. They were 4 women and 3 men with an average age of 37, 4 years (range, 21 – 77 years). In all cases, esophageal fistula occurred when attempting endoscopic extraction of food debris embedded in the esophageal wall. The diagnosis of fistula was made on average 18 days after esophageal endoscopy (range, 24 hours – 43 days). The clinical findings were represented by empyema (2 cases), pneumothorax (1 case) or both (4 cases). Six patients presented signs of early undernutrition. Management in thoracic surgery consisted in: early pleural drainage, esophageal exclusion, nasogastric succion, broad-spectrum antibiotherapy, jejunostomy (6 cases) or gastrostomy (1 case) procedure for continuity of feeding. After correcting metabolic disorders, a thoracotomy for debridement, pleural decortication and direct closure of the fistula was performed (5 cases). Results: The proper lung expansion was obtained right from the first postoperative day. Pleural fluid < 50 mL /d and sterile after 14 days on average. Oral diet was authorized after 21 days on average under strict control of the appearance of pleural fluid. The jejuno or gastrostomy tube was removed on average on day 29 and the pleural drain on day 18. Morbidity was marked by two cases of parietal infection. No death was noted. The mean hospital stay was 46 days (range 24 – 65 days). Conclusion: Iatrogenic esopleural fistulas are serious diseases. Their surgical management can be difficult due to late diagnosis. However, the implementation of a strict medical and surgical protocol enabled good results despite a long-term hospitalization.
Key words: Esophageal fistulas. Empyema. Thoracotomy.

Lire l’article complet