Léopold Houétondji Codjo1, Arnaud Djidjoho Sonou2, Jean Michel Vovor2, Angelo Cossi Atinsounon3, Anthelme Agbodande4, Martin Dèdonougbo Houenassi2, Hippolyte Agboton2

1 : UER Cardiologie, Faculté de Médecine, Université de Parakou, Bénin. 2 : UER Cardiologie, Faculté des Sciences de la Santé, Université d’Abomey-Calavi, Bénin. 3 : UER Médecine Interne, Faculté de Médecine, Université de Parakou, Bénin. 4 : UER Médecine Interne, Faculté des Sciences de la Santé, Université d’Abomey-Calavi, Bénin. Correspondance : Codjo Houétondji Léopold, BP 02 Parakou. Tel : 00 22994470789. E-mail: leostelles@yahoo.fr

Résumé

Les auteurs rapportent le cas d’un syndrome de POEMS rétrospectivement diagnostiqué au cours de la prise en charge médicale d’une embolie pulmonaire bilatérale chez un patient de 44 ans sans antécédents médicaux particuliers. Au moment du diagnostic de cette embolie pulmonaire, le patient présentait aussi une neuropathie périphérique, un hémangiome gloméruloïde, des œdèmes périphériques, une hépatomégalie et une protéinurie. Il a été traité par des anticoagulants, diurétiques et corticoïdes. L’évolution, dans un premier temps a été favorable avec la disparition des œdèmes et de la dyspnée. Le patient est décédé trois mois plus tard dans un tableau de détresse respiratoire faisant suspecter une récidive d’embolie pulmonaire malgré une anticoagulation correcte.

Les auteurs recommandent que la découverte d’une embolie pulmonaire sans cause évidente soit évoquée dans le cadre plus global d’un syndrome de POEMS et traité comme tel.

Mots-clé : Embolie pulmonaire. Syndrome de POEMS. Détresse respiratoire.

Abstract

The authors report the case of a retrospectively diagnosed POEMS syndrom during the medical management of bilateral pulmonary embolism in a 44-year-old patient with no particular medical history. At the time of this pulmonary embolism diagnosis, the patient also presented polyneuropathy, glomeruloid hemangioma, peripheral edema, hepatomegaly and proteinuria. He was treated by anticoagulants, diuretics and corticoids. At first, the clinical conditions improved with the disappearance of edema and dyspnea. Three months later the patient died in a state of respiratory distress, suspecting recurrence of pulmonary embolism despite correct anticoagulation.

The authors advocate that the discovery of a pulmonary embolism without apparent cause is evoked in the more comprehensive context of a POEMS syndrome and treated as such.

Keywords: Pulmonary embolism. POEMS syndrome. Respiratory distress.

Lire l’article complet